Informatique mobile

À quelle vitesse l’apprentissage mobile a progressé en cinq ans!

Posted by admin

Le premier atelier d’apprentissage mobile a eu lieu à Birmingham, au Royaume-Uni, en 2002 et la 6e Conférence internationale sur l’apprentissage mobile vient de s’achever à Melbourne, en Australie. En cinq très courtes années, nous sommes passés de «jouer» avec les jouets à la planification de l’avenir ou de notre infrastructure pour permettre la livraison mobile sous toutes ses formes …

Je suis impliqué dans l’apprentissage mobile depuis 2003 et il est intéressant de réfléchir à la façon dont il a grandi et repris en très peu de temps. En tant que personne qui a travaillé dur pour introduire l’apprentissage mobile, je suis bien consciente que la réponse à mes efforts est passée de “qu’est-ce que ça va faire?” à “Venez nous aider à le faire!”.

Pour ceux qui se posent la question, l’apprentissage mobile est la prestation de l’enseignement et de l’apprentissage au moyen d’appareils portables, portables ou mobiles dans le cadre de la combinaison globale de la façon dont les enseignants et les élèves interagissent. Mais comme pour tous les nouveaux concepts, il y a un flux d’évolution et une réflexion sur chacune des conférences d’apprentissage mobile que je l’ai cartographiée comme ceci:

2003 – mLearn à Londres:

Le thème était «Nouvelles opportunités» et nous avons examiné les téléphones portables et certains assistants numériques personnels (PDA). Nous avons parlé de choses comme la navigation sur ces petits appareils et les SMS et certains des jeux qui existaient déjà sur les téléphones portables. Nous avons également commencé à parler de la gestion des connaissances et des types d’apprentissage qui peuvent s’appliquer.

L’état de l’apprentissage mobile a été mieux résumé à l’époque par John Traxler, actuellement à l’Université de Wolverhampton au Royaume-Uni:

“l’apprentissage mobile est au stade de projets à petite échelle visant à élargir les aspects de la faisabilité technique dans des contextes éducatifs spécifiques”

2004 – mLearn à Rome:

Organiser une conférence sur les technologies de pointe dans un château du XIIe siècle à Rome a été une expérience intéressante!

Le thème cette fois-ci était «Le potentiel est significatif» et nous avons commencé par discuter des changements pédagogiques, de l’impact de l’utilisation des appareils portables et de l’utilité des matériels d’apprentissage numériques en cours de développement. Nous avons commencé à voir les nouveaux smartphones et le sans fil ont commencé à apparaître à certains endroits, ce qui élargirait immédiatement le concept de mobilité.

Nous parlions maintenant d’utiliser des PDA et des téléphones portables pour fournir du matériel d’une manière qui convient à différents styles d’apprentissage, dans un contexte et pour surmonter certains des obstacles précédents.

2005 – mLearn à Cape Town:

Le thème «L’apprentissage est entre vos mains» était particulièrement approprié dans un pays où la couverture Internet est minimale, mais la couverture de la téléphonie mobile est presque complète!

Lors de cette conférence, nous avons commencé à entendre parler de convergence et de gestion de contenu mobile. Nous avons examiné des exemples pratiques de la manière dont les gens déploient l’apprentissage mobile dans des groupes et des organisations plus larges et nous avons commencé à parler des stratégies nécessaires pour la formation des enseignants et le soutien à l’apprentissage des étudiants grâce à ces technologies et pour ces technologies. Le sans fil était désormais disponible et attendu.

Nous avons maintenant vraiment vu à quel point la technologie mobile avait le potentiel de faire tomber les barrières du lieu et du temps.

2006 – mLearn à Banff:

D’accord, nous avons donc réussi à nous déplacer d’un endroit à un autre, mais nous devons être mobiles et apprendre – n’est-ce pas?

Le thème au Canada était «À travers les cultures et les générations» et dans le contexte de la petite mais croissante révolution de l’informatique sociale à l’époque, ce thème abordait la façon dont la technologie de la communication abattait tous les obstacles pour ceux qui voulaient rester en contact.

Nous avons entendu parler de l’ordinateur portable à 100 $ et du désir de voir chaque enfant avec un ordinateur portable. Nous parlions de bibliothèques numériques où chaque livre était converti au format numérique et donc accessible de n’importe où et sur n’importe quel appareil. Nous avons parlé plus sérieusement de l’audio dans le cadre de la combinaison des programmes et avons exploré les moyens de plus en plus nombreux que la prestation pourrait avoir lieu et la variété toujours croissante d’appareils offrant la mobilité.

Nous avons commencé à comprendre la «génération Internet» qu’ont les esprits hypertextes et qui abordent l’apprentissage d’une manière totalement différente de ceux qui ont quitté l’école il y a plus longtemps!

Cette conférence nous a ouvert les yeux sur la manière dont l’exploration de la mobilité réduisait le monde et faisait de l’accès à l’apprentissage une réalité pour tous, de n’importe où.

2007 – mLearn à Melbourne:

Le thème que nous avons choisi pour cette conférence était «Établir les connexions» et la connectivité était certainement la saveur de la conférence!

Même avant que le premier conférencier principal n’ait terminé ses commentaires et que la réponse à ces commentaires a été bloguée, tweetée, ningée, wikied et autrement publiée dans le cyberespace! Les orateurs ont été interrogés et transmis par des délégués présents de partout dans le monde.

Nous avons exploré les problèmes d’infrastructure et discuté longuement de la pédagogie qui intègre la technologie et de la façon dont les appareils eux-mêmes sont désormais moins évalués sur leur facteur «wow» que sur leur utilité dans la combinaison de cours. Nous avons parlé de l’intégration et de l’intégration et de la façon dont l’informatique sociale peut être utilisée sur les appareils mobiles, ainsi que du fait que les appareils mobiles incluent désormais des ordinateurs portables avec des connexions sans fil.

Et nous avons clôturé la conférence et attendu 10 ans avec impatience et avons spéculé sur ce que nous pourrions faire maintenant pour nous assurer de continuer à offrir une éducation de qualité grâce à la technologie nouvelle et émergente.

Alors où en sommes-nous maintenant: la mobilité n’est qu’une réalité et nous espérons être toujours connectés sur tous les appareils. La technologie, aussi formidable soit-elle, ne résoudra pas la mauvaise pédagogie, mais elle aura un impact énorme sur les bonnes pratiques éducatives.

À la fin de la conférence, nous avons officiellement lancé l’Association internationale pour l’apprentissage mobile. En savoir plus en suivant les liens sur mon site Web.

La région continue de croître et de se développer et je suis de plus en plus occupé avec ceux qui veulent emprunter cette voie – contactez-moi via mon site Web http://www.caryloliver.com

Leave A Comment